HISTORIQUE - HISTORIAL

De son vrai nom Mathieu Picart, Mateo Julián est né à Oyonnax dans l’Ain.

Sans aucun antécédent taurin dans sa famille, il connaît son premier contact avec les toros à l’âge de 5 ans lors d’une visite dans les Landes.

Quelques années plus tard, il attrape le virus de la tauromachie dans les Arènes de Béziers en regardant El Juli toréer. Depuis, il n’a cessé de vivre pour le toro.

Afin de s’entraîner le plus souvent possible, et alors qu’il est à peine âgé de 14ans, il décide avec l’accord de ses parents, de s’inscrire dans un internat nîmois et quitter ainsi sa famille, ses amis et sa région pour être au plus près des toros et vivre pleinement sa passion.

Le 28 juillet 2007, il met à mort son premier becerro dans les Arènes de Colmenar Viejo (Madrid – Espagne) lors d’une classe pratique. Quasiment une année plus tard, il débute en costume de lumières le 22 juillet 2008 dans les Arènes des Saintes-Maries-de-la-Mer et coupe une oreille d’un eral de Luc et Marc Jalabert. A l’issue de cette même la saison, et après avoir marqué les esprits à Villeneuve-de-Marsan et coupé trois oreilles à une importante novillade non-piquée d’Ángel Macua à Aire-sur l’Adour, il est déclaré vainqueur du trophée Graines de Torero et se hisse comme l’élève le plus en vue du Centre de Tauromachie de Nîmes.

Fin 2009, il quitte définitivement cette association, pour être apodéré par le Matador de Toros Gilles Raoux qui a décelé en lui de réelles qualités taurines et humaines pour fonctionner dans ce milieu.

Après avoir toréé une quarantaine de novillades non-piquées en 2009 (Bayonne, Rion des Landes, Barcelone, Alès…), il continue sa grande préparation pour la saison 2010 en toréant dans des Arènes de grande importance comme Arles, Nîmes, Dax, Grenade, Cordoue, la Real Maestranza de Séville, Dax, Galapagar (Madrid – Espagne), Riaza (Ségovie – Espagne)…

L’hiver 2010 le verra débuter à l’échelon supérieur de la novillade piquée avant d’atteindre son rêve : celui de prendre l’alternative et d’avancer sur le chemin pour être Figura del Toreo.

 

De su verdadero apellido Mathieu Picart, Mateo Julián nació en Oyonnax (Departamento del Ain – Francia).

Sin ningún antecedente taurino en su familia, tiene su primer contacto con los toros a la edad de 5 años cuando visitaba las Landas (Francia).

Algunos años más tarde, el gusanillo de los toros lo coge en la Plaza de Toros de Béziers viendo torear a El Juli. Desde ese momento, no ha dejado de vivir para el toro.

Con la meta de entrenar lo más a menudo que se pueda, y mientras cumple sólo 14 añitos, decide con el acuerdo de sus padres, apuntarse en un internato nimeño y dejar a su familia, a sus amigos y su región para estar con los toros y vivir plenamente su afición.

El 28 de julio de 2007, durante una clase práctica, mata su primer becerro en la Plaza de Toros de Colmenar Viejo. Casi un año después, el 22 de julio de 2008, debuta vestido de luces en la Plaza de Toros de Las Santas Marías del Mar y corta una oreja de un eral de Luc y Marc Jalabert. A finales de la temporada, y después de haber dejado un buen sabor de boca en Villeneuve-de-Marsan y haber cortado tres orejas de una importante novillada sin caballos de Ángel Macua en Aire-sur-l’Adour, gana el trofeo del Bolsín de Nîmes-Métropole Graines de Torero y se alza como el alumno más destacado del Centre de Tauromachie de Nîmes.

A finales de 2009, se desvincula definitivamente de esta asociación. Es el Matador de Toros Gilles Raoux quien le apodera ya que ha visto en él grandes calidades taurinas y humanas para funcionar en los toros.

Después de haber toreado unos cuarenta festejos en 2009, sigue preparándose activamente para la temporada 2010 toreando en Plazas de Toros de importancia como Arles, Nîmes, Córdoba, Granada, la Real Maestranza de Sevilla, Dax, Galapagar (Madrid), Riaza (Segovia)…

Durante el invierno 2010 debutará con los del castoreño para seguir con su meta : tomar la alternativa y llegar a ser Figura del Toreo.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×